Une vieille dame, chaque matin,
Ouvrent ses yeux de bois peint
Et pleure les gouttes de rosée
Qui, sur elle, se sont posées.

Elle a le charme des vieilles choses
Sur qui les glycines se posent
En invitant un beau matin,
Le délicat jasmin pour son parfum.

La-flore-5046.JPG

Elle révèle ses dessous protégés
Sous des pans de crépi effondrés…
Des pierres taillées et briques plates
Boue et paille coupée mélées aux lattes.

Dedans, dehors, elle se donne encore
Des airs de paysanne comme je les adore.
En la prenant comme l’on prend amie,
Je m’efforce de faire tout ce que j’ai promis.

Alors, ma vieille amie, que dis-tu ?
De ces nouvelles baies, qu’en penses-tu ?
Je te laisse, envers et contre tout,
Tes volets de bois peints en bleu doux.

MAISONS 0733 la maison

Ta muraille bientôt respirera
L’air doux du coteau. Il mettra bas,
Ce vilain mortier, le brave artisan
Te rendant cette belle allure d’antan…

Et quand loin de toi, vieille dame, je serai
Tu guetteras mon retour, fenêtres fermées
Sur mes secrets, mes idées, mes trésors.
J’ouvrirai la porte, et alors…

… J’écrirai !