Non, non, Ce n’est pas de la nostalgie… 

Mais à ranger des tonnes de papiers, j’ai eu l’idée de mettre en ligne quelques poésies sans prétention que je redécouvre dans un vieux cahier…MP900399344

Comme beaucoup, j’ai été dévorée par le stress d’une vie très active, dans laquelle on se sent bien, ou moins bien, ou pas bien du tout. Les origines en sont diverses et je ne prends même pas le temps, ici, de les analyser. Non, ce qui me donne envie de partager ce texte, c’est plutôt la suite de ces agressions ininterrompues, les conséquences de ce mal de vivre ou de ce vivre-mal, les effets sur le corps, l’esprit…

Il est évident que le refuge ultime semble être le sommeil, lieu de l’oubli et de l’irréel, un « no man’s land » que pour un moment, on s’approprie. Rien ne fonctionne comme
dans notre vie cadrée, organisée, proprette et bien rangée. C’est le lieu de tous les possibles et les impossibles. Et pendant que l’on est là, dans ce monde que nous ne pouvons maîtriser, le monde des rêves et des cauchemars, en dehors de nous, tout continu…

Allez, debout ! Il est temps de se réveiller…

Histoire du temps qui passe

clocher-a-Tournon-dAgenais.jpg

Histoire du temps qui passe sur le quai de la gare
Qui s’arrête, peut-être, pour deux mains qui s’enlacent.
Histoire du temps qui fuit sur l’aéroport triste,
Evitant les horloges et les tableaux horaires. 

Je ne veux plus rentrer puisque je suis hier
Et que ce lendemain reste encore aujourd’hui !
La terre, elle, tourne à l’envers sur mon cadran à moi.
La montre à mon poignet torture ses aiguilles.

Et je ne comprends rien du langage des gens
Qui dans un ballet fou, vivent une vie à rebours.
La tête me tourne et je ferme les yeux
Ne sachant plus très bien le pourquoi de l’histoire.

Et la brutalement, je me jette en avant !
Bousculant tout et rien dans un vide incertain.
Conflans-Sainte-Honorine, sur un panneau tracé
Me dit que mon trajet vient de se terminer.

 Je m’étais assoupie dans le train…

(Trajet de la Gare Saint-Lazare à Conflans-Sainte-Honorine – 25 septembre 1989)
(Clocher à Tournon d’Agenais avec le cadran lunaire, et le cadran de l’horloge)