Colère, raison, doutes, tristesse, désespoir… Autant de sentiments contradictoires ou non qui m’ont agités avant de publier ces vers… Gardons-nous bien de
juger !


fantas23
J’ai pour toi, dans mon cœur, des millions de baisers
Qui s’échappent chaque fois que je te
dis « je t’aime ».
Dans ton cou, sur ta joue, je pose mes lèvres usées
Guettant les sourires que
sur ton visage je sème…

Je murmure des mots, au creux de ton oreille,
Des comptines, des ballades, de gentilles chansonnettes…
Elles te plaisent, bien que tu sois dans un demi-sommeil
Et tes yeux grands ouverts me disent que c’est la fête !

Te voilà repartie dans ce monde bien étrange
Où le corps n’est pas là, où l’âme vagabonde
Ce pays si joli, habité par les anges
Tu oublies pour un temps tous tes maux dans ce monde…

Courage, ma petitoune, il te reste une épreuve,
fantas28

Une porte à franchir pour joindre ce pays
Tu seras vite auprès des anges, en terre neuve
Et plus jamais tu ne souffriras en ce monde ci.

J’ai pour toi, dans mon cœur, des millions de baisers
Qui s’échappent chaque fois que je te dis « je t’aime ».
Dans ton cou, sur ta joue, je pose mes lèvres usées
Guettant les sourires que sur ton visage je sème…


Image du Blog magnolias.centerblog.net
Source : magnolias.centerblog.net sur centerblog.