Connaissez-vous le Hoʻoponopono (ho-o-pono-pono). Oui, je vous entends dire… Ce n’est pas la lettre H. Joëlle, tu t’es trompé, etc.

Mais comme je n’ai rien trouvé concernant une citation avec K… Je vous invite à un exercice ou on évoque le « Karma négatif » en bas de l’article  

Oui, cela existe.

rondeur du bois flotteJe reviens donc à hoʻoponopono c’est « remettre les choses en ordre » ou « rétablir l’équilibre ». Médecin acupuncteur ou de médecine douce peuvent, suivant vos maux… vous inviter à pratiquer ce « rituel ». Avec sincérité et l’envie forte d’arriver à retrouver une certaine paix. Ce rite est une tradition sociale et spirituelle de repentir et de réconciliation des anciens Hawaïens.

Je ne vous développe pas le détail. Mais la pratique peut se révéler efficace. J’en suis convaincue.

En savoir plus sur ho’oponopono… un clic vers Wikipédia. Il y a toutes sortes de sites de médecines douces également qui peuvent vous intéresser, à vous de choisir….

Pour moi, ce fut mon médecin acupuncteur…

Dans l’article de Wikipédia on évoque Morrnah Simeona, entre autres, qui adapte l’ancien hoʻoponopono aux réalités sociales de notre temps. Elle y ajoute un procédé de résolution des problèmes généraux, une thérapie d’entraide psycho-spirituelle. Chacun peut pratiquer seul.

Cette version du rite, dit-on, aurait été influencée par son éducation chrétienne (protestante et catholique) ainsi que par ses études philosophiques sur l’Inde, la Chine et Edgar Cayce (un mystique américain).

Pour « soigner » un certain mal-être, des cauchemars, des sensations négatives par rapports à des parents disparus, par exemple, elle a relié la tradition hawaïenne avec des prières au Créateur Divin et décrit – autrement que ce qui est connu dans la culture polynésienne – les problèmes comme le résultat du karma négatif, ou que l’on doit vivre soi-même ce que l’on a fait subir aux autres ; en conséquence on est le créateur des circonstances de sa propre vie !

Mais le hoʻoponopono est assez fascinant pour qui voudrait le pratiquer de nos jours :
un mantra moderne et simple :
«Je t’aime. Je suis désolé(e). Pardonne-moi, s’il te plait. Merci.»
en évoquant les personnes disparues par leur prénom…

C’est un excellent objet de méditation et peut être répété mentalement, à haute voix.
L’homme cherche le mieux-être de toutes les façons.
Le pratiquer m’a été d’un grand secours, encore dernièrement.

9f8d9f26Belle journée, et pardon de ne pas vous visiter trop souvent… La pause sera surement plus longue… Je continue autant que faire se peut, à participer au dico des citations …

Merci de votre amitié !