0ad39345f7f4465a94c54633ead1fdcb 2
Plus une ligne, ni un vers,
Ne coule de ma plume, c’est un fait !
J’ai tout essayé : trois litres de café,
Musique douce… Rien ni fait !
Je trempe et retrempe ma plume
Dans l’encre bleue de la nuit
Sur le métal, elle glisse
Ne voulant rien donner.
Nu, vide, le papier crie
Mes larmes alors l’apaise
Et ma plume d’encre bleue
S’abreuve de cette eau bienfaisante
Laissant un ciel tourmenté
Naitre sur la feuille immaculée.

Un jour mes larmes sècheront.CIELS-NUAGES 2484
Et sous la lune propice,
Elle courra me rejoindre
Cette muse coquine,
Qui m’a abandonnée !
Alors, la terre bleuie
D’encre et larmes mêlées
Recueillera mes petits mots froissés
Entassés durant ces longues années
Dans ma tête, mon cœur, mon âme…
Ils vivront au-delà de ma plume,
Au-delà des paroles blessantes,
Ceux qui criblèrent mon visage
Permettant aux colères d’exister.

La femme que je suisIMG 6555
Est loin d’être parfaite !
La fille, l’épouse, la mère,
De toutes ces images
Je reste prisonnière
De l’enfance blessée
D’être « une bonne à rien ».
Alors, pour réagir
A la violence des mots
Une réponse poétique
C’est mon arme secrète.
C’est à toi et à toi
Que je dédie ces mots.
Ils se reconnaîtront.

Je ne les condamne pas… Je les aime !PATTE DE CHAT PENDANTE