IMG_0637-copie-1.JPG

Un homme, un enfant
Sur la terre, là-bas,
Dans les brumes du levant
S’en vont… comme çà.
 
Passages de joies
Où d’intenses colères
Succèdent par endroit
Aux amours éphémères.
 
Et ils marchent tous deux
L’un guidant le second
Par la main. Homme heureux.
Ils passent tous les ponts.
 
Un regard en arrière
Et le père se souvient
Son enfant, sa prière,
Pourvu qu’il reste sien !
 
Et l’enfant si fragileIMG_0755_2.JPG
S’appuie sur son parent.
Les paysages défilent…
Lui, le petit, il apprend.

Ainsi je vois ta vie,
Loin de toi, mon ami
Je l’espère sans soucis
Jusqu’à la fin des nuits
 
Et pour toi, j’en suis sure,
Je prendrais mes pinceaux
Et peindrai tous tes murs
Pour qu’il fasse toujours beau