L’Osmie cornue. Je viens de la voir sortir de chez moi. Mes fenêtres grandes ouvertes, ne sont pas protégées pas une moustiquaire. C’est donc en toute impunité, que ces dames, et un grand nombre
d’autres personnages volants non identifiés, vaquent à leur occupation !

Alertée par un bourdonnement intempestif, Follette et moi, levons la tête. Et, zou ! Une de ces créatures investie un joli trou bien rond, vide depuis des lustres, d’une poutre âgée. Tiens,
me dis-je, je passe des pierres au bois… Me voilà distraite pour un bon moment, cherchant un escabeau afin d’aller voire cela de plus près. La poutre aussi vielle que cette « vieille dame
de maison », n’a pas vu d’habitant depuis très longtemps car elle était bien cachée dans des vieux plâtres tombant d’un sinistre plafond. Elle a revu le jour et bien enduite d’un tas de truc
pour la protégée, coulait une nouvelle vie tranquille.

C’était sans compter sur l’osmie cornue. Petite dame aux poils denses et roux, elle est sauvage et solitaire et ne semble pas agressive. Ouf, heureusement !

Elle est aussi de la famille des abeilles, donc surement utile…

Bref, c’est la première aussi de sa famille à s’activer dès mars…Et je crois que si j’avais été plus attentive, j’aurais pu la voir naître et sortir de son trou !

Si vous au aussi, rencontrez cette « squatteuse » chez vous et que vous voulez en savoir plus, sans pour autant la détruire, je vous invite encore une fois à suivre ce lien

Allez, assez « baguenauder », je me remets à déchiffrer ce courrier reçu hier… Ah oui ! J’ai oublié de vous dire, dans ma boite aux lettres, j’ai trouvé une grosse enveloppe kraft avec des copies
de documents anciens et un tout petit objet. Mais je vous en reparle dès que possible…

Belle journée ensoleillée pleine de bzzzzzzzzzzzzz !photo-du-trou-de-OSMIE.JPG

.