Heuuu… non, hélas, ce n’est pas moi qui me rend à Roissy ce matin…

C’est toi, Martine, mon amie et j’ai décidé de t’accompagner jusqu’à ton envol, 13 heure 35…

Juste avant que tu décoles, un bisou et quelques vers… A bientôt….

 

Le dimanche à Roissy ?
Ça manque de poésie…
Je préfère Orly
Bécaud la si joliment dit…

 
Un clin d’œil, mon amie,
Toi, là-bas, moi, ici.
Tu vois, c’est amusant

tokyo-haneda.jpg
A Tokyo, normalement

 
Tu pourras lire ces vers
Dans un autre univers…
Durant une heure et demie
Grâce au réseau wifi !


Et à nouveau l’envol
Pacifique, tu survoles…
Et demain, loin de moi
Nouméa, tu fouleras !!!


Mon amie, bon séjour
Dans cette ile ou toujours
Le printemps règne en maitre…
Méfie –toi des tempêtes, du soleil…
peut-être ?


Et du reste, tu t’en fiches
Car, d’après les affiches
Tu vas te régaler
Et tout photographier !


« Zoreils » pour un temps
Ecoute, et prends ton temps
Pour entendre l’Histoire,
la ressentir, la voir,


Au travers les visages
Et des beaux paysages
Le parler, le savoir.
Le manger et le boire…


Les regards, les sourires
La musique et les rires…
De ce morceau de France
Fais en belle bombance !


Ecris tes impressions…
Tes sentiments… Tes émotions…
Je sais qu’en toi, c’est là.
Un petit peu, livre toi…


photos-Noumea-075.jpg
Ecoute-moi, au pied d’un frangipanier…

« Parfum sucré… , amandée… légèrement vanillée… »
Ces mots écris sous la photo, près d’un p’tit coquillage

Ferons le plus beau de tes carnets de voyages…

Voilà, c’est tout !