Voilà, c’est fini….

Pour avoir obéi
A monsieur Sarkozy,
mon devoir, j’ai rempli
Un boulot, j’avais pris.

Agent recenseur,
Pas un boulot de cœur.
Retraite ? Pas encore l’heure !
J’ai accepté sans peur.

Bien m’en a pris…

Du temps ? Payée je serai
des collectes de bulletins. C’est fait.
De belles rencontres, j’ai fait…
Et de bons souvenirs j’aurai.

Et toi, que j’ai croisé un soir,
Qui m’attendais, je veux y croire…
Depuis tu vis chez moi, sans histoire
Et tu veilles la nuit, dans le noir.

Follette, c’est ton nom qu’elles disaient
Ces dames qui te connaissaient.
Disparaitre, tes maitres l’ont fait
Rejoignant là-haut, le Parfait.

toilette acrobatique

Combien de mois as-tu galéré
Toi qui as dû être choyée ?
Allez, refais-toi une santé
Et si tu veux, tu peux rester !

Donc, merci Mesdames, Messieurs
Les Administrés. Au revoir pas adieu,
Me dis-je , admirant le poil soyeux
De Follette qui va mieux.

Voilà, c’est fini…

Une histoire se termine et une autre commence…

repas a ne pas manquer