Après Calais…

Je ne résiste pas au plaisir d’aller marcher sur une plage. Sur le chemin, à la sortie de Calais, je trouve celle de Sangatte. Facile d’accès. Je baisse ma vitre et des effluves marin(e)s
s’invitent dans l’habitacle. Je ne résiste pas longtemps, me gare et j’emporte le sandwich acheté à Calais dans une supérette. Mes pas crissent sur le sable et je me découvre seule sur une plage
immense, à marée remontante.

2013-03-04-14.10.35.jpg

Je ramasse quelques coquillages, des coques, grises et jaunes que je mets précieusement dans la poche. Ils seront pour mes petits fils…

2013-03-04 14.12.55

Je contemple le sable blond, les ondulations laissées par la mer en se retirant sont très marquées et le sable tassé. Je les sens à travers mes semelles… Tout au long de la plage, aussi loin que
peuvent regarder mes yeux, fuient des bandes grises minérales de pierres de toutes tailles ou se perdent quelques cailloux jaunes orangé. Tout là-bas j’aperçois un couple qui marche d’un bon
pas.

 Je m’approche au plus près de cette eau qui, doucement, gagne du terrain suivant la loi des marées. Enfin, rafales de vent bienfaitrices et rayons de soleil pénétrants n’en finissent pas de
me rappeler que la vie est belle, pour peu que l’on apprécie ces petits moments-là.… Un cocktail de bonheur

!2013-03-04 14.15.37

Autre arrêt sur une lande, toujours le long de la côte d’Opale… Cap Blanc Nez…

2013-03-04 14.39.47Rien à dire. Mes yeux ne se lassent pas… Le
ciel se noie dans la mer. Les ferrys seuls marquent l’horizon… Quelques prises de vue et le reste pour la mémoire… 

2013-03-04 14.40.16

La journée est bien avancée… Je n’irai pas au Havre cette fois-ci. Tant pis, mais je fais un arrêt à Saint-Etienne-du-Rouvray près de Rouen pour une nuit à l’hôtel. Je ne regrette pas.

Mardi. Arrivée à Conflans-Sainte-Honorine. Pluie… Grisaille…