CIELS-NUAGES-9593.JPG

Ce matin, au réveil de la terre, lorsqu’elle baille encore,
Exhalant son haleine de feuilles mortes,
Son souffle en rubans de brume
j’ai pris mon bâton de pèlerin.

Mes pieds ont foulé les herbes
Qui ploient sous les perles de rosées,
Univers minuscules, où le ciel, camaïeu d’un levé de matin,
Se reflète en autant de mondes bouleversés.

La lumière est faible et propice aux visions.
Silhouettes d’arbres morts, en dormance
Dressant leurs branches, implorant le Divin
De surseoir encore une fois, au jugement dernier…

L’hiver n’en finit pas de pleurer sur ma campagne.
Les mousses vertes et tendres
Envahissent la grande cour grise et triste
Comme une tapisserie patiemment nouée.

Ce matin, l’air est doux, la brise légère.
Les effluves de paille, de foin, de vache
Dévoile l’étable et sa chaleur, non loin de là.
Doux meuglements… Bientôt la traite !

au-fil-de-l-eau-9938.JPGSoudain, à quelques pas
de là,
Un clapotis me tire de mes rêveries…
Immobile, entre peur et curiosité.
Mon cœur s’emballe, je le sens dans ma gorge…

Voir enfin l’intimité du monde
Hors de chez moi, hors de mon monde !
Sur la mare encore sombre, les ébats des colverts,
Agitent l’eau où les nuages se noient…

J’aspire une grande bouffée d’air frais
Qui achève à mon bien-être
Et d’un pas sur et décidé,
je poursuis mon chemin…

Février 2013

 

Belle journée mes amis !