Un rayon de soleil ce matin au jardin
Et Rougequeue m’appelle comme tous les matins
Quand j’ouvre ma fenêtre, posé sur la barrièreVISITE DES LIEUX FUTUR LOCATAIRE 2
Il répète et répète son « tictictic », très fier…

Mais surprise, aujourd’hui… Il n’est plus un mais deux 
Faisant, je le suppute, visite en ces lieux
Avec demoiselle, il compte s’installer
Sur la gouttière, par ses ancêtres jadis, occupée.

Demain je verrai bien, si l’affaire a eu lieu
Ou si la belle lui a fait ses adieux !
Un fouillis de brindilles de poils et de mousses
S’accrochera, là-haut… Maisonnette toute douce…

Et je raconterai à qui veut bien l’entendre,
L’histoire de Rougequeue et de sa Chère tendre
Qui vinrent nicher chez moi, au doux mois de mai…
M’éveillant chaque matin… Avec leurs p’tits gourmets…

 

Bien sûr… Histoire vraie…
Et pendant que je rédige ce petit texte, à l’ombre de la terrasse, les p’tits coquins viennent voleter devant moi…. Il est vrai que la présence des “humains”, les importune peu… Donc faisons
comme si de rien n’était, et attendons la suite !