Étiquette : enfant

Famille… enFance… Foyer… EnFant…La Force des mots dans le souvenir…

parler-de-chat-et-folletteBonjour,

A l’invitation de Domi, étoffer le« dico des Citations de l’Annuaire pour les Nuls » voici ma contribution pour la lettre F.

“On appelle cercle de famille un endroit où l’enfant est encerclé.”

George Bernard Shaw (1856-1950)

Il s’agit pour moi d’un “encerclement” de famille chaleureux, c’est du moins comme cela que je le perçois, malgré tout…
Un atelier vient de me faire découvrir des styles d’écritures qui font appel aux souvenirs… Les écrivains références : Roland Barthes et Claude Simon.

J’illustre cette citation avec l’un de mes textes qui, me semble-t-il, se rapproche le plus de cet encerclement chaleureux.

- William Bouguereau - Deux soeurs

– William Bouguereau – Deux soeurs

Dimanche semblait être alors, un vrai jour de repos, dont on osait, ma sœur et moi, retarder à tout prix le moment du lever, et ce, malgré l’odeur suave du chocolat qui s’invitait dans notre chambre – chambre que nous partagions, nos deux lits, côte-à-côte, si rapprochés, pour mieux nous tenir la main, le temps de l’endormissement -,chocolat que notre mère sous le coup de sa liberté dominicale, nous préparait à l’ancienne (lait et crème fraîche mélangés au cacao amère), prenant son temps, le temps de toutes choses ; ce temps nous permettait aussi, n’allant pas à l’école, des chuchotements, des rires étouffés, des fous-rires, jusqu’aux l’éclats de rire qui signalaient à toute la famille, le chat compris, que nous étions bien réveillées, et qu’il était temps de venir dans notre chambre, tirer les rideaux, ouvrir les volets, enfin, nous embrasser à pleine bouche avec ces gros baisers qui claquaient de bonheur sur nos joues…

Une belle journée… Ici, la brume noie le pays…


Un anniversaire de silence…

Juste quelques mots pour une petite fille qui est partie trop tôt, pleurée par ses parents et sa grande sœur, et qui à rejoint l’un des ses oncles, mon fils cadet…

fantas23Née le 13 octobre 2000, elle s’est éteinte victime d’une maladie orpheline, la maladie d’Austin, fin juin de cette année et dimanche elle aurait eu 13 ans…

Petite fille innocente, tu dors près de mon fils
Ces mots n’ont aucun sens… Ce n’est qu’une injustice ! (je crie !)

Je pense à toi, Jérôme, qui sous cette pierre glacée
Accueillait notre Orianne, le quatre juillet dernier…

2013-10-14 05.21.33Comme chaque dimanche depuis quelques années
Papy t’a visité et des fleurs et des plantes a porté.

Il y avait des roses pour Orianne, spécialement
Car dimanche passé, elle aurait eu treize ans !

Il vous a murmuré, à tous deux, des mots doux, Fee6pt
Et quelques larmes ont roulé sur ses joues.

Mes chers enfants, la distance n’est rien
Pour être près de vous j’ai bien d’autres moyens…

Les albums de photos, sont l’un de mes chemins
Il y a aussi le cœur, bien au chaud, sous mon sein.

Le rêve et la rêverie, sont aussi d’autres manières,
J’écris aussi des vers, pour vous, ou une prose bien ordinaire.

Mais qu’importe, à la fin, je suis auprès de vous,
Ma colère s’enfuit, mais mon chagrin est fou…