Ce midi, une balade au bord du Lot , au bout du village et d’étonnantes rencontres…

papillon-de-decembre.jpg 


Papillon de décembre


Vulcain, sur le bord du Lot tu as pris ton envol
Quittant insouciant, ton joli nid d’orties.
Et tu te poses ici ou là, entre soleil et pluie
Inconscient d’être proie pour l’oiseau qui s’envole.

Que fais-tu là encore, dans cette saison froide
Ou les fleurs que tu aimes ont toutes disparues
Tu peux vivre dans le froid, mais que butines-tu ?
Quelques fruits altérés près de l’eau en cascade ?

Franchiras-tu  le Lot pour voir l’autre côté,
Tenter une autre vie sur la rive avenante ?
C’est un leurre, un piège, une folie fascinante
Vulcain, tu n’en sais rien. Et moi seule le sais.

J’ai beau te le dire, le chanter, le rugir,
Tu n’en a rien à faire de mes avertissements,
Persuadé, bien sûr, que tu es assez grand
Tu t’envoles, tu t’éloignes,  et puis tu disparais.


Gérard de Nerval nous parle aussi des papillons…

…”Voici le Vulcain” rapide,
Qui vole comme un oiseau
son aile noire est splendide
Porte un grand ruban ponceau…

 

Au détour d’un chemin dans le village, belles rencontres… Doux échanges muets….


IMG_1161.JPG IMG_1158.JPG